... pour tenter de ranger chez moi : le micro-rangement. Centimètre carré par centimètre carré, ça marche pas trop mal mais c'est fou ce qu'il peut y avoir de centimètres carré sous un canapé (ma planque habituelle) et ce que chaque centimètre carré peut contenir chez moi !!!

Maintenant qu'il n'y a (presque) plus rien sous le canapé, je vais tenter la chambre. Euh, ben, comment dire, il faudrait peut-être commencer par pouvoir y entrer...

Voilà pour l'entrée en matière. Parce que tous ces rangements ne se font pas sans raisons majeures (je ne suis pas une fée du logis sur ce plan-là, c'est sûr, j'y ai à peu près renoncé... sauf cas de force majeure) :

- pas mal de visites d'amis, parfois imprévues, toujours bienvenues. Accueillir est une vraie joie, même si cela demande de libérer de la place pour pouvoir circuler à plusieurs dans mon petit univers un peu trop encombré (et vive une forme de simplicité qui autorise quand même une forme de bazar, tant qu'on peut encore manger et s'asseoir).

- j'ai achevé ma première année dans mon nouveau cadre de travail. Elle a répondu à toutes mes attentes et même plus, je crois, malgré les turbulences institutionnelles et un contexte global menaçant dans le domaine du soin. Aucun doute, je suis vraiment TRES heureuse d'avoir repris mon métier d'orthophoniste et je serai heureuse de reprendre à la rentrée, retrouver les patients et les collègues. Suffisamment rare pour être signalé.

- mais, pour maintenant, ce sont les vacances ! alors je me prépare à un petit périple "on the road" pour retrouver famille et amis, changer d'air et prendre le soleil (enfin, j'espère). J'espère aussi suivre un stage de livre créatif à Bruxelles, mi-août, proposé par la librairie Le Wolf (un chouette espace à découvrir, merci Emilie) si le nombre de participants requis est atteint. Il reste des places, alors foncez, ça promet d'être bien sympa. Je m'attelle donc à des bagages qui me permettent de passer de la montagne au bord de mer, du camping aux canapés et autres lits d'appoint, avec simplicité et "style". Sans oublier la laine, les crochets, les livres, les jeux de société... pour m'occuper sainement l'esprit et les mains, des fois que je m'ennuierais. Autant dire que je pars chargée ! (comment ça, on s'en serait douté ?!?)

- j'ai voulu ranger autrement mes jolies laines mérinos et acheter de nouveaux fils (je craque pour la Tana de Madasilk), mais je voulais d'abord écouler d'autres pelotes (de l'alpaga en particulier). Alors j'ai terminé quelques projets au tricot et au crochet (un Eva'shawl, une écharpe en point dentelle, une étole japonaise (qui finira probablement en gilet, lorsque j'aurai le courage de défaire assez pour rebidouiller les fleurs), divers modules que j'avais envie d'essayer à partir des livres magiques que sont "Beyond the square" et "200 carrés au crochet", à la feutrine aussi.

 un pique-nique durable pour Camille et Julianpetit coin de chez moi

 

 

quelques éléments supplémentaires pour un pique-nique "durable" avec Camille et Julian. (tuto ici pour les tranches de tomates)

un petit coin de chez moi...

 

- mais surtout, surtout : j'ai acheté un appartement ! L'idée mûrissait depuis un moment et j'ai eu la chance que cela se réalise très peu de temps après avoir clairement énoncé ce que je désirais. Je crois qu'il y a des hasards qui n'en sont pas... (merci, la Vie).

Du coup, pas mal de papiers à retrouver, des démarches diverses à effectuer, la découverte d'une autre forme d'univers (les banques...). Et des projets pleins la tête (un atelier "permanent"!), l'étonnement encore de penser que je pourrai y faire selon mes envies, mes besoins, mes idées. Je serai chez moi. Home sweet home...De quoi être pas mal bousculée...

Ca justifie aussi tellement bien toutes les pages de magazines découpées et conservées "au cas où".